Agriculture biologique : définition de l'agriculture de demain
Agriculture biologique : définition de l'agriculture de demain

Le mode de culture ne cesse d'évoluer et celle-ci tend à être de plus en plus saine et écologique. Faisant face aux menaces environnementales et climatiques, l'agriculture de demain se doit d'être durable et entièrement raisonnée. Selon certains ingénieurs, elle est décrite comme étant biologique, florissante et locale. Découvrez ci-après la définition de l'agriculture biologique.

En quoi consiste une agriculture biologique ?

Le concept de l'agriculture de demain consiste à réduire voire éliminer l'utilisation de la chimie dans la culture. Apparue depuis 1920 et se différenciant des autres modes de production agricole, l'agriculture biologique est un procédé de culture qui exclut l'application de produits chimiques de synthèse et d'OGM tout en limitant l'usage des intrants. Les engrais, les pesticides, et les insecticides sont les plus concernés.

Pour assurer la fertilisation du sol et la préservation des plantes, on utilise des méthodes intégrant les produits originaires des plantes ou des animaux tels que le purin, le compost, le paillis et le savon noir. Ces procédés de transformation favorisent l'exploitation des paramètres naturels des produits.

Les processus d'application de l'agriculture biologique

La définition de l'agriculture biologique intègre de manière précise les objectifs environnementaux. En effet, ce système de production permet de conserver à la fois la santé du sol, des écosystèmes et des hommes. Il suffit de l'adapter aux cycles associés aux conditions écologiques locales. Néanmoins, plusieurs principes doivent être respectés.

A part l'élimination des produits chimiques, ce mode de production mise sur le recyclage des déchets et des rejets organiques. Pour régénérer les sols, les cultures devront être réalisées suivant un système de rotation. Inspirée de l'environnement naturel et de la tradition, la permaculture est une méthode de conception, bien adaptée pour bénéficier au mieux des conditions climatiques et géographiques locales. Cela optimise les interférences entre les cultures.

Il faut lutter contre les parasites et les insectes ravageurs par des agents biologiques, comme les insectes entomophages.

La méthode de « paillis protecteur » est très efficace pour conserver l'humidité du sol, lui rapporter les nutriments adéquats et empêcher le développement des mauvaises herbes.

Les bienfaits de l'application de l'agriculture biologique

En ce moment, le marché bio a pris un rythme très rapide. Se souciant du respect des équilibres naturels, l'agriculture biologique apporte de nombreux avantages, autant pour la société que pour la biodiversité. Sur le plan social, entre autres, elle permet de créer différentes activités et divers emplois.

Quant au biotope, les bénéfices sont multiples dont le plus important est la protection du sol, de l'air et de l'eau.

L'agriculture de demain en Tunisie

Formant l'élément principal de l'économie tunisienne, l'agriculture a été jugée comme stratégique dans tous les secteurs de développement. Tarek Bouchamaoui (vous pouvez lire un article sur lui ici : http://www.business-and-co.com/success-stories/tarek-bouchamaoui-retour-success-story-de-lhomme-daffaires/), un homme d'affaires originaire de Tunisie, anime depuis 2012 avec sa famille HBG Holding. Ce cinquantenaire est l'initiateur du projet agricole ambitieux et innovant qui concerne le Sud-Est tunisien.


C'est un projet de développement de 750 hectares d'arboriculture dans la région de Matmata (gouvernorat de Gabès). Cette zone bénéficie d'un microclimat favorisant des récoltes précoces ainsi que de ressources en eau souterraine.

Actuellement, Tarek Bouchamaoui avec le groupe détient une plantation de 250 ha d'oliviers et 250 ha d'amandiers en culture hyper-intensive.

Nos articles